DCL Méditerranée 2017 10/20 – Veni, vidi, ciao Napoli !

COVE_1COVE_2

Jour 3 : Ce lundi 14 août, nous nous sommes réveillées à Naples, première escale de la croisière, et première des trois villes d’Italie dans lesquelles nous allions accoster tout au long de la semaine. J’avais mis mon réveil assez tôt, mais nous avons un peu trainé au lit et bu du café soluble froid devant Flubber (quel pied de le revoir après plusieurs années !) le temps d’émerger. Vous allez me dire « on s’en fout », mais attendez un instant c’est instructif ! J’avais en effet emporté quelques sticks de café dans nos valises par peur d’en manquer. C’était avant de découvrir que la fontaine à boissons (gratuites) ouvre dès 6h le matin, et qu’il ne faut que cinq minutes pour grimper du Deck 6 au 9 chercher nos cafés au lait, et retourner les boire dans notre cabine encore brûlants ! Une fois bien réveillées, nous nous sommes habillées et avons pris l’ascenseur pour le Deck 1. Nous nous apprêtions à DESCENDRE DU BATEAU.

Je profite d’être arrivée à ce stade de notre carnet de voyage pour faire un point sur les escales. En effet, la Disney Cruise Line propose de nombreuses excursions organisées pour découvrir les sites incontournables de chaque port où ses navires jettent l’encre. Il y en a pour tous les gouts, et plus ou moins pour toutes les bourses. Seulement voilà, entre les dépenses annexes à la croisière elle-même (avion, hôtel, pack photos) et les frais de la vie de tous les jours (avec les impôts en bonus), j’ai tout simplement été incapable d’anticiper et prévoir un budget pour les escales. En toute franchise, cela ne m’a jamais empêchée de dormir avant le voyage, car pour moi le but premier de la croisière était de profiter du bateau autant que possible – dans la mesure où nous voyagions près de la France, vers des destinations où l’on pourra retourner facilement si on a envie de les visiter plus dans le détail. Aussi avant le départ nous avons convenu qu’on descendrait du bateau si on en avait envie, et qu’on se promènerait au feeling quand on le pourrait. Sauf que cela n’a pas été aussi simple que je pensais !

Pour la première fois depuis 48h nous sortions de notre bulle et foulions la terre ferme ! Un grand moment pour Zouzou qui n’était encore jamais allée en Italie. Pour ma part j’adore ce pays et ai la chance d’y aller souvent en vacances, dans les montagnes Émiliennes-Romagnoles (dans la région de Bologne quoi) ! J’ai également fait de courts séjours à Milan et Venise. Nous étions donc toutes les deux très enthousiastes en débarquant dans le port de Naples, à la découverte de la côte ouest italienne. Mais nous n’allions pas tarder à déchanter ! A peine sorties du périmètre de sécurité gardé par les carabinieri, nous avons été assaillies par force chauffeurs de taxi très sollicitants (pour ne pas dire très relous), qui espéraient nous fourguer une visite express et chère de la ville. Nous avons réussi à nous extirper de ce bourbier tant bien que mal et franchi les modestes portes de la ville. C’est presque les mains dans les poches que nous avons commencé notre courte exploration. Nous ne sommes pas vraiment des aventurières, notre sens de l’orientation est rudimentaire, et on ne pouvait pas compter sur Google Map. Pour résumer notre visite de Naples, nous avons tourné en rond pendant une trentaine de minutes dans quelques rues sales, sombres, et vides. Un son de cloches entendu à quelques pâtés de maisons nous a donné à penser un moment qu’on arriverait au moins à visiter une église, mais quand on y est arrivées elle était fermée jusqu’au soir. Bref il ne nous a pas fallu longtemps pour rebrousser chemin, et regagner le Magic.

Ne soyez pas désolés pour nous, vous pouvez penser que c’est dommage ou une honte de ne s’être pas donné plus de mal pour profiter de cette escale, mais en vérité nous n’avons que peu de regrets et ne considérons pas ce petit échec comme une ombre au tableau de notre parfait voyage. Comme dit plus haut, l’objectif de notre première croisière n’était pas de visiter l’Europe, mais de vivre une expérience Disney en immersion. Et c’est ce que nous avons fait. Nous avons toujours le projet de visiter l’Italie ensemble, entre autres destinations sur notre « bucket list » ! Par ailleurs, si nous faisons une autre croisière Disney plus loin de chez nous, il est évident que les excursions feront partie de l’organisation du voyage dès le début !

COVE_6COVE_4COVE_7COVE_3

Autant vous prévenir tout de suite, on n’a pas retenté l’expérience les jours suivants. Nous avons en revanche profité avec plaisir du récit des excursions quotidiennes de nos compagnons de table, à qui nous avons raconté nos longues journées de pure enjaille à bord ! D’ailleurs, à peine revenues sur le bateau, nous nous sommes hâtées de rejoindre le Cabanas pour nous régaler de son buffet déjeuner ! Ce qui m’amène à partager avec vous une remarque faite un soir par Nikola : On paie une croisière Disney un certain prix, et quand on fait une excursions DCL non seulement on paye un considérable supplément au « all inclusive », mais en plus on ne coute rien à la compagnie pendant celle-ci, puisqu’on ne consomme ni nourriture ni « activité » à bord. Je peux donc dire qu’on a LARGEMENT amorti notre première croisière Disney, et même qu’on leur aura couté cher en nourriture !

COVE_5COVE_8

Après avoir englouti nos énormes assiettes, nous avons sélectionné quelques desserts et sommes allées les manger sur nos transats à Quiet Cove, quasiment vide en ce début d’après-midi (l’avantage des jours à terre) ! Nous avons profité plus qu’allègrement de la piscine et du jacuzzi, ainsi que des deux toboggans du bateau ! A commencer par le Twist ‘n’ Spout, attraction prisée par la plupart des passagers et très soft ! Nous y avons fait de nombreuses descentes les jours d’escales, les enchainant sans attendre ou presque (compter jusqu’à une heure de queue les jours en mer) ! De nous deux je suis en revanche la seule à m’être risquée au terrifiant AquaDunk !! Ce toboggan commence en effet par… une chute libre ! La file d’attente raconte son histoire très rigolote, puisqu’il a été conçu par Riri, Fifi, et Loulou, et a subi de nombreuses modifications avant de pouvoir entrer en fonction ! Une fois en haut des escaliers qui conduisent à la terrible descente, un CM m’a fait entrer dans une sorte de coffre à couvercle transparent, debout et légèrement incliné vers l’arrière. Une fois la vitre refermée, les trois neveux ont lancé le compte-à-rebours, et BIM une trappe s’est dérobée sous mes pieds ! Je suis littéralement tombée dans ce trou ouvert vers le toboggan, criant comme un cochon dans le flot d’eau qui m’accompagnait. J’ai trouvé ça super impressionnant, mais à vrai dire c’est génial et je regrette de ne pas l’avoir refait ensuite… Je m’arrête pour aujourd’hui et vous donne rendez-vous au prochain post pour la suite de nos aventures maritimes !

2 réflexions sur “DCL Méditerranée 2017 10/20 – Veni, vidi, ciao Napoli !

  1. Je rêve encore de l’Italie! Cependant, tout comme vous, je profiterais à 325% du bateau. L’expérience est trop unique! Après tout, ce sont aussi des vacances! Alors j’en aurais profité comme vous pour me baigner, lire et me reposer!
    J’ai une question et je me retiens de la poser. Je vais attendre un autre billet, même si je sais que je n’aurais pas la réponse vraiment 😁

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s