DCL ALASKA 2019 11/11 – WEST COAST, BABY

Jour 8 : Et voilà, le jour tant redouté était arrivé, nous étions de retour à Vancouver ! Les vacances en Alaska étaient terminées, mais bon il nous restait tout de même un petit déjeuner à prendre sur le bateau, et puis quelques heures à passer au Canada avant de reprendre l’avion. Nous avions rendez-vous chez Triton’s pour casser la croûte avec nos petits camarades de la table 16, mais avant cela il nous restait à fourrer quelques bricoles dans nos valises et boucler nos sacs à dos. Nous avions décliné le transfert des bagages jusqu’au terminal de Canada Place, nous n’étions pas si chargées et comme cela nous pouvions disposer de toutes nos affaires jusqu’à la dernière minute. En allant chercher le café au Deck 9, je faillis lâcher une discrète larmichette en apercevant Vancouver à travers la vitre, mais je me suis aussitôt ressaisie. C’est pas en chouinant comme une madeleine que j’allais profiter des derniers instants de ce séjour. Après avoir vérifié qu’on n’avait rien oublié dans la cabine, nous nous sommes mises en route pour le restaurant en traînant nos trois valises derrière nous, un peu péniblement car les American Tourister ne raffolent pas de la moquette, sachez-le. Nous n’étions pas les seules à avoir transporté notre barda jusqu’à chez Triton’s, pour cause : toute sortie de cabine passée 8h30 du matin est définitive le jour du débarquement. Promenade Lounge était tout simplement bondé de guests et de valises, on se serait cru au Pueblo Trading Post un matin de sortie de pins. Nous avons enfin pu rentrer dans le restaurant, avons garé nos affaires là où nous pouvions, et avons finalement pris place à table. Mark et Ulrich nous suivaient de près, et cinq minutes plus tard nous étions au complet. Pas de buffet chez Triton’s pour le petit déjeuner, nous avons commandé des combos à la carte comme lors du Characters Breakfast à l’Animator’s Palate. Zouzou et moi avons bien sûr partagé nos assiettes comme d’habitude.

SEEYOUSOON

Les assiettes englouties, il était temps de dire au revoir à nos super copains de vacances, ainsi qu’à nos serveurs. Chrisada nous a lancé un « don’t go », mi-triste mi-rieur. Nous ne voulions pas quitter le navire sans dire au-revoir à Tiago, par chance il n’était pas loin et nous avons pu échanger quelques mots avant de quitter le restaurant. Nous avons pris le chemin du lobby en veillant à embrasser chaque détail du Wonder du regard, avant de quitter le navire pour de bon cette fois, nous consolant en pensant qu’on aurait probablement l’occasion de le retrouver pour une future croisière.

Nous devions maintenant rejoindre la Canada Line du métro afin de nous rendre à l’aéroport. Eh bien cela ne fut pas de la tarte. Allez savoir pourquoi, seule cette ligne semble s’y rendre, nous devions à tout prix éviter le piège de rentrer dans la première bouche venue sous peine de nous embarquer pour un voyage sans fin dans les sous-sols de Vancouver. Sans l’aide d’une ou deux contractuelles, nous nous serions lamentablement égarées c’est certain. Mais nous sommes finalement arrivées à la station Vancouver City Centre, et après avoir bataillé quelques minutes avec ma Revolut et le distributeur de tickets, nous sommes enfin montées dans le métro. Nous nous sommes assises à l’extrême fond du train dans le sens opposé à la marche, et vers la fin du trajet le métro a roulé à l’extérieur sur un rail courbé en ligne droite, on se serait cru dans un roller coaster et c’était très rigolo.

Arrivées à l’aéroport, nous avons enregistré nos valises pour la soute en deux minutes chrono, et nous sommes ensuite dirigées vers la sécurité. Cette étape fut assez longue, nous avons dû nous prêter à maints contrôles assez drastiques voir farfelus, comme la fouille manuelle de nos chignons ou un scan corporel à 360 degrés dans un tube transparent. Bon mais on ne rigole pas avec la sécurité, et voir le soin apporté par les officiers de Vancouver en prévision de notre vol était plutôt rassurant. Le moment était venu de présenter nos passeports à la douane, et nous avons eu la surprise de retrouver l’agent O’Hare, qui nous avait déjà permis d’embarquer sur le Wonder la semaine précédente. Il nous dévisagea à tour de rôle tout en consultant nos deux passeports avant de nous demander « you guys live in Vancouver ? Your face seems familiar. Oh, that’s my handwriting ! »

Nous avions désormais deux bonnes heures à occuper avant de décoller, et nous avons commencé par profiter du wifi gratuit pour rattraper notre retard de lecture sur nos différents réseaux sociaux. Deux énergumènes en tee-shirts Disney Cruise Line nous ont soudain sauté dessus, nous faisant faire un bon d’un demi-mètre sur nos chaises. C’était Benjamin et Yannick qui venaient de passer la sécurité également. Nous avons profité de cette rencontre surprise pour aller boire un smoothie au Starbucks de l’aéroport, puis l’annonce invitant les garçons à embarquer pour leur vol se fit entendre dans le hall. L’heure de notre propre départ se rapprochait inexorablement, mais ni Zouzou ni moi n’étions prêtes à déjà rentrer à Paris. C’est en traînant les pieds que nous avons rejoint notre porte d’embarquement. Clairement, la motivation n’y était pas. Avisant un panneau d’affichage avec les horaires des vols de la matinée, je tirai soudain la manche de Zouzou et lui fis la proposition suivante :

« – Vas-y on rentre pas à Paris, on chope le prochain vol American Airlines pour Los Angeles ?
– J’suis chaude ! »

C’est à peu près comme ça que notre seconde semaine de vacances sur le sol américain a commencé.

*

Bonus track : Zouzou et moi avons enregistré un podcast sur la Disney Cruise Line pour Chronique Disney ! Pour l’écouter c’est ici que ça se passe !

Bonus track 2 : Les photos argentiques de Zouzou, fraîchement développées !

ARGENTIQUE_1ARGENTIQUE_2ARGENTIQUE_3ARGENTIQUE_4ARGENTIQUE_5ARGENTIQUE_6

4 réflexions sur “DCL ALASKA 2019 11/11 – WEST COAST, BABY

  1. La fin d’une belle série d’article mais le début d’une autre tout aussi magique qui nous attend, j’ai vraiment hâte ! Merci pour ces superbes instants de partage, j’adore votre plume et les photographies en argentique sur cet article sont vraiment originales.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s